Coïncidence

Publié le 18 Avril 2012

Coïncidence

Sous le sceau du sacrifice.

Peut-être fut-il tasseau, liteau, planche, voire même chevron, parquet, ferme. Désormais, c’est un bout de bois, placé sous la pièce à usiner. Il recevra pointes de forets ou dents de scies, ces dépassements qui garantissent une bonne finition et préservent l’outillage. Quand ce bout de bois-là ne sera plus que poussière, un autre prendra sa place. Cette pièce répond au terrible nom de martyr.
Un dimanche après-midi d’automne, nous sommes chaleureusement accueillis dans l’antre créatrice de François Hameury, sculpteur breton, à une encablure de Morlaix. Au premier étage, des oeuvres qui giroscopent, opinent, caquettent, déblatèrent... Au rez-de-chaussée, entre forge de Vulcain et atelier de Francis Bacon, des postes à souder comme des armoires, des grignoteuses, des cintreuses aussi antiques qu’efficaces. Et dans ce stimulant capharnaüm, sur le plateau d’une perceuse à colonne... une éponge ? Non point, un martyr hérité de feu la manufacture des tabacs de Morlaix. Et voici que mon imagination s’emballe, va et vient entre éponge et martyr, voués tous deux au sacrifice, et d’une troublante ressemblance.
Porté lui-même par le flux de mon enthousiasme François me fit l’honneur, et le plaisir, de me transmettre ce témoin.

 

Coïncidence

Rédigé par Le Joubioux

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :